Nos producteurs s’engagent…

2

1/ Valorisation  des variétés locales de cerisiers;
2/ Une culture sans pesticides;
3/ Un ramassage des cerises à la main;
4/ Une production fermière dans des structures familiales;
5/ Un prix juste pour le paysan et le consommateur

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Fête de la cerise d’Itxassou 2017

affiche

 

DSC_0002red DSC_0006red DSC_0010red DSC_0012red DSC_0015red

ARGIA

Gerezi festa Itsasun

  • Fruitu txiki gorrixkaz gozatzeko tokirik onenetarikoa gurean, Itsasu da. Gereziak herri lapurtar horretan duen garrantzia agerikoa da, herriko armarrian agertzerainoko protagonismoa baitu.
Garazi Zabaleta @tirikitrann
2017ko ekainak 25
Argazkia: www.cerise-itxassou.com

Aurtengoa, sasoi gorabeheratsua

Itsasun gerezi barietate ugari lantzen badituzte ere, hiru mota dira nagusi: Peloa, Xapata eta Beltxa. Hirurek garapen ezberdina izan dute aurtengo sasoian, Maryse Cachenaut Itsasuko gerezi ekoizleak Euskal Irratietan eskainitako elkarrizketan azaldu zuenez, “ezin da esan urte txarra izan denik, nahiz hobeak ere egon izan diren”. Beltxa eta Xapata nahiko ongi atera diren bitartean, Peloarentzat ez da urte oso ona izan: “Gerezi goiztiar hau ez da sobera bildu aurten. Ia hilabete aurreratu da, eta haize hotzak eta izotzak kaltetu eta uzta nabarmen jaitsi da”, zioen ekoizleak.

 

Sasoiaren amaiera ospatzeko, ekainaren 4an Gereziaren Festa egin zuten Itsasun. Urteroko moduan, egun osoko egitarau oparoa antolatu zuten musika, dantzak eta gastronomia uztartuz. Bertako produktuak, eta nola ez, gereziak dastatzeko aukera izan zuten hurbildutakoek. Itsasukoez gain, Nafarroako Etxauriko gerezi ospetsuak ere izan zuten protagonismoa festan. Nafarroa eta Lapurdi bat eginik, gerezien aitzakiapean.

Xapata elkartea

Itsasuko gerezi ekoizleek 1994an sortu zuten Xapata elkartea, bertako gerezi barietateak babestu eta bultzatzeko. Ideia berarekin, 2008an martxan jarri zuen elkarteak Itsasuko Gerezi Kontserbatorioa.

Egun, hogei ekoizle baino gehiago biltzen ditu elkarteak, eta tokiko barietateen kontserbazioaz gain, ekoizpenari begirako beste hainbat helburu ere badituzte: pestizidarik gabeko kultura bultzatzea, gereziak eskuz biltzea, familiako ekoizpen txikien alde egitea eta laborari nahiz kontsumitzaileentzat prezio justuak bilatzea, besteak beste.

Gereziak saltzeko aukera badagoela dio Cachenautek, eskaria badelako eta kantitate oso handiak ekoiztu beharrik gabe ongi atera daitekeen ekoizpena delako. Laborariak eta gazte berriak motibatzea da orain lortu beharrekoa, ekoizlearen ustez.

Joan Iruzkinetara

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

C’est parti pour la Korrika 2017!

cab_korrika_eu

La course relais de 10 jours en faveur de la langue basque s’élancera le 30 mars du village d’Otxandio pour rejoindre Pampelune…

Chaque kilomètre de la Korrika s’achète : association, entreprise ou simple particulier paient leur kilomètre (210 euros pour les associations)
Les bénéfices de la course sont destinés à financer l’association AEK qui dispense des cours de basque aux adultes ou des stages immersifs en euskara (langue basque).

Comme à chaque édition, « Xapata » et 2 autres associations d’Itxassou achètent ensemble 1 kilomètre.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vente en frais 2016!

DSC_0058red
La « cerise » , bientôt ouverte! ©Julot

Surveillez bien lors de votre traversée d’Itxassou par la départementale l’après-midi, car si la météo le permettait, vous pourriez déguster la cerise fraîchement cueillie du matin.

La peloa arrivera sur notre stand début juin avec 15 jours de retard , puis la xapata et la betza prendront le relais…

Le temps des cerises fraîches est si court, profitez-en!

Enregistrer

Enregistrer

Nouvelle visite de l’université des sciences gastronomiques

unisg_logo_sm

Le 16 mars 2016 Maddalena Relli, professeur à l’université des sciences gastronomiques de Bra (Italie) est venue avec des étudiants qui se destinent à devenir cuisinier, critique culinaire, journaliste gastronomique, communiquant pour des marques, dans l’import/export alimentaire, etc.

Ils ont fait la visite de la ferme Belazkabieta et de ses cerisiers d’Itxassou…

L’an dernier c’était Alice Furri – elle aussi professeur – qui était venue avec 9 étudiants en 3ème année, le 25 mars 2015.

« Le voyage didactique est un moyen unique de faire rencontrer la théorie avec la pratique. Nos étudiants ont voyagé beaucoup pendant trois ans autour du monde et, ce voyage ci, est le dernier, donc je voulais organiser un itinéraire très varié et aussi très différent des autres fois. » Alice Furri

La fête de la cerise 2015

Fête_des_Cerises_2015

La fête des cerises créée en 1950, a eu lieu le Dimanche 07 Juin à ATHARRI à Itxassou.
Le bureau de l’association sportive et culturelle ITSASUARRAK organisatrice de la fête a rencontré l’association des producteurs de cerises d’Itxassou XAPATA. L’objectif de ces rencontres était d’échanger, afin de mettre à l’honneur notre cerise locale le jour de la fête, dont la quantité avait malheureusement tendance à diminuer au fil des années.

La proposition commune que nous avons faite aux Itsasuar est une nouvelle formule. Elle a consisté à mettre en place un marché de producteurs, présents sur des emplacements individuels, avec 30 kg de cerises d’Itxassou minimum. Dans ces conditions, il était également possible de vendre d’autres produits fermiers LOCAUX en démarche qualité (fromage de brebis AOP Ossau Iraty, miel, conserves de porc basque KINTOA, produits à base de cerises d’Itxassou, piment d’Espelette AOP, produits fermiers IDOKI…).

DSC_0033redDSC_0024redDSC_0080red

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

La cerise d’Itxassou au muséum d’histoire naturelle de Bayonne

visuel-domesticationExposition du 14 février au 7 juin

Depuis des milliers d’années, l’Homme a su compter sur de nombreuses espèces pour se développer. Se nourrir, se protéger, se divertir… divers intérêts l’ont conduit à domestiquer des êtres vivants. Ce lent processus concerne les animaux comme les végétaux, allant des chiens aux tomates, en passant par les races de vaches et variétés de blés. Source d’une formidable diversité, la domestication n’en présente pas moins des limites et quelques travers. L’exposition explore les mécanismes de ce processus, en présentant de nombreuses variétés de végétaux (dont la cerise d’Itxassou) et d’animaux (céréales, pigeons, poules, canards…).

la Maison des barthes, Plaine d’Ansot à Bayonne